Affaire Huawei: Meng Wanzhou poursuit en justice les autorités canadiennes
Affaire Huawei: Meng Wanzhou poursuit en justice les autorités canadiennes

La directrice financière du géant chinois des telecoms Huawei, Meng Wanzhou, a entamé une procédure judiciaire contre les autorités canadiennes qu’elle accuse d’avoir violé ses droits constitutionnels lors de son arrestation à Vancouver début décembre, a-t-on appris dimanche auprès de ses avocats.

Âgée de 46 ans, Meng Wanzhou, fille du fondateur de Huawei – société que les agences du renseignement américain présentent comme liée au gouvernement chinois –, a été interpellée le 1er décembre à l’aéroport de Vancouver alors qu’elle était en transit entre deux vols.

Fin janvier, les États-Unisont dévoilé des chefs d’inculpation contre Huawei Technologies, deux de ses filiales et sa directrice financière, pour fraude bancaire et électronique visant à contourner les sanctions contre l’Iran, et ils réclament l’extradition de Meng Wanzhou.

Meng Wanzhou doit comparaître ce mercredi devant un juge de Vancouver dans le cadre de la procédure d’extradition. La Chine a indiqué ce week-end avoir protesté auprès des autorités canadiennes, parlant d’un « incident politique grave ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.