HarmonyOS arrive, mais en quoi ce système d’exploitation est-il si performant?
HarmonyOS arrive, mais en quoi ce système d’exploitation est-il si performant?

Huawei se prépare à équiper ses smartphones de la toute dernière version de son système d’exploitation HarmonyOS. Déjà, de plus en plus d’utilisateurs de produits Huawei ont commencé à utiliser HarmonyOS, et ce bien qu’ils semblent majoritairement ignorer encore beaucoup de choses concernant ce nouveau système.

Quelle est la différence entre HarmonyOS et Android ?

Les experts savent pertinemment qu’il ne faut jamais confondre interface utilisateur (IU) et système d’exploitation. La plupart des fabricants de téléphones Android se contentent uniquement de modifier l’aspect de l’interface qui s’exécute au niveau du système d’exploitation, dans le but de créer une “ambiance” spécifique pour leurs appareils. Huawei a décidé de n’apporter aucun changement substantiel à sa propre interface utilisateur, EMUI, car le design de cette interface demeure fidèle à l’identité de la marque.

Huawei est convaincu que l’utilisation d’une interface utilisateur sensiblement différente serait trop abrupte pour les utilisateurs et pourrait finalement ralentir l’adoption du nouveau système d’exploitation. La base d’utilisateurs de Huawei est devenue énorme à présent avec des personnes de tout âge et de milieux très différents. Des changements massifs et soudains de l’interface à laquelle ces utilisateurs sont tous habitués rendraient le nouveau système d’exploitation très peu convivial.

C’est pourquoi le changement de l’interface n’a été opéré que de manière extrêmement subtile. C’est plutôt le système d’exploitation HarmonyOS, qui sous tend l’interface utilisateur,, qui a fait l’objet de changements plus prononcés. C’est un peu comme passer d’une voiture à essence à une voiture électrique. La carrosserie peut sembler la même, mais le moteur qui la fait fonctionner est complétement différent.

Il convient également de noter que le fait de créer un nouveau écosytème en partant de zéro n’est jamais une mince affaire. Créer un système d’exploitation sans écosystème, c’est comme essayer de construire une ville avec uniquement des maisons. Or, une ville a besoin de magasins, de cabinets médicaux, d’écoles, de routes et de parkings afin que ses habitants puissent être heureux et épanouis. Huawei savait qu’elle aurait besoin du soutien des développeurs d’applications pour donner plus de légitimité et d’importance à HarmonyOS.

L’écosystème de HarmonyOS est construit à partir de zéro. Cependant, Huawei a réussi à trouver un moyen simple pour accélérer le processus d’édification de cet écosystème. Tout d’abord, Huawei a conçu sa propre plate-forme de développement d’applications. Ensuite, il a utilisé son propre compilateur Ark afin de rendre l’exécution du code des applications Android parfaitement efficace sous HarmonyOS.

La stratégie de Huawei consistait à utiliser des applications qui sont déjà existantes en basant son approche sur le fameux procédé “1+8+N” Seamless AI Life. Pour quiconque se souvient de ses cours d’algèbre au lycée, la variable “N” représente tous les appareils et services développés par des partenaires au sein de l’écosystème. Le numéro “1” fait référence au smartphone que l’on utilise, à l’heure où le numéro “8” renvoie aux appareils intelligents que développe Huawei dans chacune de ses huit catégories industrielles clés.

HarmonyOS joue un rôle central dans la connexion des différents types d’appareils que Huawei développe. Les nouvelles technologies permettent à différents appareils d’être connectés les uns avec les autres sur des réseaux à faible latence, tout en étant tous contrôlés à partir d’un smartphone qui devient ainsi un super appareil.

Cela semble compliqué, n’est-ce pas ? Pour réussi à mieux appréhender ce concept, il serait utile de donner l’exemple de la marque Apple qui a toujours mis l’accent sur la création de produits inspirants, tout en s’appuyant fortement sur la fidélité de ses clients. Dès le début, la société avait fourni des produits de consommation de classe mondiale, conçus pour être parfaitement compatibles avec les autres produits de la marque Apple. Cela avait alors donné pour Apple un énorme avantage concurrentiel sur toutes les autres marques. Lorsque l’iPad et l’Apple Watch ont été lancés, les produits concurrents ne devaient pas seulement les distancier dans leurs catégories de produits respectives, mais ils devaient aussi réussir à combattre l’expérience intégrée que le portefeuille Apple offrait. Il s’agissait d’un écosystème fermé qui obligeait quiconque qui achetait un produit Apple à acheter d’autres produits Apple afin d’obtenir une expérience encore plus intégrée. C’est ce qui avait contribué à donner à Apple un avantage significatif sur Android.

En fournissant un écosystème beaucoup plus ouvert que celui d’Apple (vous vous souvenez du “N” ?), HarmonyOS offre une expérience à la fois plus intégrée, plus ouverte et qui propose beaucoup plus d’options. On peut citer comme exemple les systèmes d’infodivertissement qui équipent certaines voitures intelligentes et qui fonctionnent sous HarmonyOS. Grâce à ce système d’exploitation, votre smartphone ou votre montre intelligente seront toujours synchronisés automatiquement avec le GPS de votre voiture. Vous serez en permanence connectés à toute une panoplie d’appareils intelligents (ordinateurs portables, tablettes, appareils ménagers…).

De manière plus technique, HarmonyOS a permis d’optimiser les fonctions de la couche inférieure du système d’exploitation. Ainsi, lorsque votre téléphone est connecté à un ordinateur portable par exemple, les appels vidéo que vous réalisez depuis votre smartphone sont systématiquement reliés à la caméra, au microphone et au haut-parleur de votre ordinateur portable. Les vidéos stockées sur votre téléphone peuvent être lues directement avec une tablette ou un ordinateur portable connecté.

Ce type de connexion donne aux développeurs de HarmonyOS un avantage incroyable qu’Android et iOS sont encore incapables de fournir actuellement. Du point de vue de l’utilisateur, cela rend les expériences multi-appareils encore plus transparentes et nettement plus fluides.

Tout cela contribue à rendre l’écosystème matériel et l’écosystème des applications encore plus innovant grâce à HarmonyOS. Et ce n’est pas tout puisque Huawei vient tout récemment encore d’annoncer qu’elle investirait 1 milliard USD dans un programme Shining Star qui offrira des incitations financières à tous les développeurs qui transféreront leurs applications vers HarmonyOS. Cela ne fait que démontrer jusqu’où Huawei est capable d’aller pour soutenir les développeurs.

Si Huawei ne semble pas très désireux de modifier de sitôt et de manière substantielle le design de l’interface utilisateur de son système d’exploitation, l’entreprise a toutefois opéré plusieurs changements et ajustements au niveau du backend de HarmonyOS.

Huawei vient également de publier une documentation très riche au sujet de HarmonyOS. Cette documentation cible en priorité les développeurs d’applications. Certaines universités et écoles professionnelles ont même commencé à proposer des cours d’initiation à HarmonyOS. Mieux encore, la possibilité de rendre les applications Android existantes compatibles sur HarmonyOS suggére un succès encore plus rétentissant pour ce système d’exploitation dans les mois à venir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.