Kaspersky mobilise autour des problématiques de cybersécurité (détail)
Kaspersky mobilise autour des problématiques de cybersécurité (détail)

Kaspersky participera pour la première fois au Forum sur la Gouvernance de l’Internet (IGF), organisé par les Nations Unies. Ce 15ème rendez-vous se déroulera en ligne du 2 au 17 novembre 2020 et portera sur le thème de l’Internet pour la résilience et la solidarité. Dans le cadre de l’IGF 2020, l’expert mondial en cybersécurité Kaspersky prendra part à plusieurs temps forts dédiés à la sensibilisation du public, à la transparence et à la coopération internationale dans la lutte contre les cybermenaces.

L’année 2020 a vu s’accentuer la dépendance de chacun à Internet – particuliers, entreprises, organisations. Associée à l’augmentation rapide des activités criminelles en ligne, ce phénomène de dépendance a rendu la cybersécurité encore plus nécessaire pour garantir la sécurité d’Internet. Dans sa volonté de construire un monde plus sûr, Kaspersky souhaite encourager à une conversation mondiale entre différentes parties prenantes – y compris les décideurs politiques – autour de l’importance d’un élargissement de la coopération internationale, afin de relever les défis mondiaux en matière de sécurité numérique.

Eugène Kaspersky, PDG de Kaspersky, s’exprimera ainsi le 13 novembre pour réaffirmer la nécessité d’une coopération à l’échelle internationale pour la mise en place de politiques mondiales de cybersécurité. L’entreprise organisera également une table ronde autour des logiciels espions utilisés à des fins de harcèlement (stalkerware), en collaboration avec la Coalition contre les Stalkerwares. Un atelier sur la garantie et la transparence dans la sécurité de la chaîne d’approvisionnement des technologies de l’information et de la communication (TIC) sera également organisé avec d’autres partenaires. En outre, les best-practices de Kaspersky et de ses parties prenantes, en matière de transparence & résilience seront représentées dans un stand en ligne.

« La cybersécurité est un facteur de réussite et de durabilité de la transformation numérique, qui s’est révélée d’autant plus centrale, dans le contexte de la pandémie mondiale. C’est pourquoi la coopération internationale visant à assurer un développement stable et sûr du cyberespace est d’autant plus cruciale. Nous avons décidé de nous joindre à l’IGF 2020 parce qu’il rassemble diverses communautés, régions et dirigeants pour discuter des problèmes urgents auxquels le cyberespace est confronté et parce qu’il incite les décideurs des secteurs public et privé à agir. Nous sommes honorés de participer à ce dialogue international et de contribuer à la construction d’un cyberespace sûr et fiable, pérenne et ouvert à tous », commente Eugène Kaspersky, PDG de Kaspersky.

« Malgré les nombreux défis qu’elle suppose de relever par ailleurs, la pandémie a aussi souligné l’importance d’avoir accès à un Internet sûr et ouvert. Les discussions de l’IGF 2020 engageront certains des dirigeants et des experts les plus éminents dans un dialogue qui fera le point sur un large éventail de perspectives toutes axées sur la façon dont les technologies numériques et les politiques connexes.

doivent aider les sociétés et les individus à devenir plus résilientes », souligne Chengetai Masango, Chef du Secrétariat de l’IGF aux Nations Unies.

L’IGF 2020 regroupera plus de 200 sessions, organisées autour de quatre grands axes : les données, l’environnement, l’inclusion, la confiance. Seront également à l’honneur le thème de la coopération numérique et la feuille de route du Secrétaire Général des Nations Unies pour la coopération numérique. Le Forum proposera également une table ronde dédiée aux gouvernements pour discuter de la notion de confiance dans le cadre de la pandémie de Covid-19. L’IGF compte traditionnellement plus de 3 000 participants sur place en moyenne, et un nombre similaire de participants en ligne. Pour cette année, l’organisation des Nations Unies s’attend cependant à accueillir un plus grand nombre de participants en ligne, avec des représentants gouvernementaux, des organisations internationales & régionales, des représentants de la société civile, des universités, des entreprises et des experts techniques attendus.

Participation de Kaspersky au Forum sur la Gouvernance de l’Internet 2020 :

• En amont de l’événement, le 2 novembre – 17h15/18h15 : Table-ronde autour des stalkerwares – « Stop stalkerware: tackling digital stalking helps victims of domestic violence »

Un rendez-vous organisé avec la Coalition contre les Stalkerwares et Europol, qui vise à attirer l’attention sur le problème croissant des stalkerwares – ces logiciels espions disponibles à la vente et souvent utilisés dans un contexte de violence domestique. La session comprendra des discussions sur la manière de sensibiliser à ce sujet et d’aider les utilisateurs à se protéger.

• Le 12 novembre – 10h00/11h30 : Atelier autour de la garantie et de la transparence dans la sécurité de la chaîne d’approvisionnement des TIC – « Assurance and transparency in ICT supply chain security »

L’atelier aura pour objectif de discuter de la manière de mieux comprendre la sécurité de la chaîne d’approvisionnement des technologies de l’information et de la communication (TIC), en mettant l’accent sur l’impact de cette dernière sur les pays en développement et les marchés émergents.

Le rendez-vous organisé en collaboration avec l’EastWest Institute, le Ministère de l’Information, des Communications et des Technologies du Kenya, et l’Association des Utilisateurs de Systèmes d’Information au Maroc (AUSIM). Des experts du Centre européen de lutte contre la cybercriminalité d’Europol (EC3) et de CyberSecurity Malaysia – l’agence nationale spécialisée dans la cybersécurité sous la tutelle du ministère des communications et des multimédias de Malaisie (KKMM) participeront également à l’atelier.

• Le 13 novembre – 19h30/21h00 : Discours d’Eugène Kaspersky, CEO de Kaspersky.

Ce discours aura lieu lors d’une session rassemblant des dirigeants et consacrée aux implications en matière de sécurité découlant du rôle de la gouvernance Internet en cette période d’incertitudes. Le discours portera sur les aspects suivants : les préoccupations prioritaires pour l’environnement en ligne, les mesures prises pour lutter contre les menaces de cybersécurité, la coopération des parties prenantes pour les politiques mondiales de cybersécurité et la meilleure façon de soutenir les groupes vulnérables et marginalisés.

Et à partir du 02 novembre, tout au long de l’événement, Kaspersky tiendra un stand en ligne consacré à l’accroissement de la confiance et de la responsabilité dans le cyberespace et aux best-practices de différentes parties prenantes. Le stand sera présent dans le village virtuel de l’IGF. Sur le stand, les visiteurs en ligne pourront en apprendre davantage sur les projets internationaux pionniers de Kaspersky, notamment l’Initiative Mondiale de Transparence (GTI), le projet « No More Ransom » et la Coalition contre les Stalkerwares.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.