L’act III du Digital Act by Inwi
L’act III du Digital Act by Inwi

L’act III du Digital Act by Inwi a traité de la problématique du e-commerce au Maroc. Les panélistes présents à la conférence ont disséqué les dernières statistiques sur le sujet et passé en revue les différents freins au développement du secteur.

«Les Marocains sont toujours frileux du paiement en ligne, bien que la réglementation ait mis en place toutes les conditions pour sécuriser les transactions en ligne», a déclaré Rachid Sarrakh, chef de Division du commerce de proximité au sein du ministère de l’Industrie.

Selon Amine Mounir Alaoui, président de la commission “e-commerce et entreprises” à la CGEM, « l’Etat pourrait participer de façon efficace à instaurer le m-commerce dans l’esprit des Marocains, en les obligeant à payer leurs impôts, leurs taxes, voire leurs frais aux péages autoroutiers, et de s’acquitter de bien d’autres services publics via leur téléphone mobile ».

Enfin, les experts estiment que seul le mobile peut donner un nouveau souffle à l’e-commerce dans le pays. L’offre de solutions de paiements sécurisés permettra incontestablement de lever les barrières d’usages et développer ainsi la confiance des usagers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.